dimanche 14 février 2016

MASSAGES SINO-JAPONAIS ET SUB-LUXATION DE C0/C1


Le trouble du tonus du nourrisson par une dysfonction mécanique de la jonction cervico-occipitale, est un problème qui est souvent mal diagnostiqué ou encore non diagnostiqué chez les nourrissons. Ce syndrome est le mauvais positionnement des vertèbres cervicales supérieures; cela peut provoquer des tensions anormales qui vont avoir un impact sur les ligaments, les membranes et les muscles du cou entraînant le cerveau à mal interpréter l'information. Ces interprétations erronées peuvent conduire à une liste de problèmes de santé (système nerveux et digestifs, pour ne citer qu’eux).
Trois aspects se combinent pour rendre la région sous-occipitale vulnérables pendant les premiers mois:
1-l'insuffisance restriction articulaire des mouvements entre les condyles occipitaux et l'atlas;
2-  contrôle actif de la position et maintien de la tête
3-le contrôle neuromoteur sous-développée de ces structures.

Symptômes
Le principal symptôme est fixé sur la posture, causée dans la plupart des cas par traumatisme lié à l'accouchement. Cela conduit à une restriction permanente et douloureuse de mouvement dans la région tête-cou. Des anomalies dans ce domaine ont souvent un impact sur presque tous les domaines du corps et leurs fonctions.

Caractéristiques précoces :
-          le dos est souvent de travers
-          tendance marquée à s’arquer
-          développement asymétrique des hanches
-          mouvements asymétriques des bras et jambes
-          développement d’une asymétrie crânienne
-          l’enfant a du mal à déglutir et a tendance à vomir
-          pleurs de protestation fréquents lors de l’habillage et du déshabillage
-          position de sommeil figée
-          tête de travers avec une plaque chauve d’un côté
-          l’enfant ne se laisse pas câliner volontiers
-          accès de fièvre inexplicables
-          réflexe de succion et de déglutition moyen
-          mauvais appétit, difficultés à s’alimenter. Le nourrisson boit normalement à un sein mais refuse l’autre et pleure constamment
-          l’enfant pleure beaucoup et dort mal
-          l’enfant veut se mettre debout très tôt
-          l’enfant saute l’étape de la marche à quatre pattes
-          l’enfant marche tardivement
-          cou droit et aplati
-          position oblique du cou
-          œil plus ouvert d’un côté
-          pleurs excessifs
-          un pied est en extension exagérée
-          mauvais équilibre de la tête et faiblesse pour soulever la tête
-          faiblesse générale du système musculaire
-          occiput aplati

 Caractéristiques tardives :
-  problèmes d’équilibre
-  mauvais maintien
-  l’enfant tombe et titube fréquemment
-  il marche constamment ou fréquemment sur la pointe des pieds
-  somnolence
-  maux de ventre atypiques
-  fatigue, manque d’entrain
-  troubles du sommeil : endormissement difficile, réveils multiples, sommeil agité, peu    de sommeil…  
-  troubles de la concentration, oublie vite une tâche donnée, résultats variables à l’école
-  migraines
-  céphalées périodiques, ou au réveil
-  douleurs et raideur cervicales
-  douleurs lombaires
-  modifications du caractère et du comportement : rapidement découragé, crises de rage, incertitude, nervosité, demande beaucoup d’attention
-  développement très lent de la motricité générale et fine
-  douleurs de croissance
-  syndrome de Tourette (tics,grincement de dents, …)
-  retard dans l’apprentissage de la parole

Symptômes végétatifs

En raison de la proximité directe des 12 nerfs crâniens, et plus particulièrement la proximité du système nerveux végétatif du rachis cervical supérieur, un blocage dans les articulations sous-occipitales va conduire à une augmentation du tonus des structures et des tissus qui se trouvent dans cette zone. Cela conduit, dans de nombreux cas, à une irritation du système sympathique dans le rachis cervical supérieur, de sorte que les organes périphériques sont également exposés aux effets du stress sur le système nerveux sympathique.

Caractéristiques supplémentaires causées par une irritation du système nerveux végétatif (stimulation du système nerveux sympathique)
  • Augmentation du tonus musculaire (hyper-extension du tronc)
  • pieds et mains moites et froides
  • pleurs excessifs
  • trouble du sommeil
  • selles molles; diarrhées
  • teint pâle terne
  • crainte
À l'âge adulte, le syndrome KISS non traité peut conduire à une série de problèmes qui peuvent être évités si traité à temps - par exemple, la migraine, les maux de tête, acouphènes, vertiges, troubles visuels transitoires, la sinusite, les maux de dos et les problèmes digestifs.Il est important d'être conscient que tous ces symptômes ne signalent pas nécessairement un problème de sub-luxation C0/C1. Ils peuvent aussi apparaître quand il n'y a pas de pathologie sous-jacente. Cependant, cela n'est pas souvent le cas. D'autres causes qui peuvent se produire (mais heureusement très rarement) sont, par exemple, méningite, tumeur, des maladies musculaires ou de paralysie cérébrale dégénérative, qui présentent des symptômes similaires ou identiques. 

Il est a souligner, l’importance collaborer avec des professionnels de la santé et pouvoir mettre en place un protocole de soins rigoureux avec imagerie à l’appui pour les cas les plus sérieux, même si avec les techniques de la pédiatrie sino-japonaise il n'y a aucune manipulation ostéo-articulaire.

APPROCHE ENERGETIQUE 
Syndrome de type Vide: inclinaison latérale de la tête

Syndrome de type Plénitude: opisthotonos (hyper extension du rachis)


Afficher l'image d'origine
syndrome vide
source: Biedermann H
kiss3
syndrome plénitude
Source: Biedermann H























Regard sino-japonais sur la relation entre le développement sensorimoteur et le développement du réseau énergétique?

A la naissance le cerveau humain n'est pas encore mature. Mais au cours des quatre premiers mois, le cerveau se développe rapidement. À la naissance, les connexions du cerveau du bébé ne sont pas encore bien établies. Encore malléables, elles peuvent être modifiées ou créées en fonction de ce qui se passe autour de bébé. Ce sont les expériences quotidiennes, comme le jeu, la lecture, l’apprentissage, les interactions et la réaction des gens, qui favorisent le développement du cerveau de bébé.

La qualité de ces connexions, et donc du développement du cerveau de l’enfant, aura un effet sur sa capacité d’acquérir le langage et de résoudre des problèmes, ainsi que sur sa réussite scolaire. Plus tard, ce développement pourra influencer sa santé physique et affective et ses relations avec les autres.

Lors de ses 24 premiers mois, son cerveau va créer 2 millions de connexions à la seconde et donc
  • besoin d'avoir des stimulus (expériences)
  • les expériences influencent sur la structure et les circuits du cerveau. 
  • durant les premiers mois, les expériences auront un effet décisif sur la vie.
En parallèle avec le développement du cerveau et le développement moteur et le fonctionnement sensoriel qui en dépend,  les canaux sont également immatures au moment de la naissance. Pour que les canaux puissent émerger et être fonctionnel, il y a le même besoin de stimulus. Ainsi, la maturité des canaux évoluent aussi par étapes.

Au départ il existe un ensemble de canaux indifférenciés, dont trois groupes sont formés. Dans chaque groupe, au cours de la première année de la vie, quatre des douze canaux principaux se développement et travaillent en étroite collaboration.

Dans cette première phase de la vie les canaux n'ont pas encore d'existence propre, et ils n’ont donc, pour l'instant, pas de fonction individuelle. Plutôt, métaphoriquement parlant, chacun des trois groupes parle d'une seule voix. De la même manière, chacun des trois groupes a sa spécificité dans la vie et le développement, et sa relation particulière avec les systèmes sensoriels pertinents - qui reste le cas tout au long de la vie.

Donc, dès les premières semaines et mois de notre vie, les conditions sont fixées pour la façon dont nous allons plus tard voyager à travers la vie, et la lentille à travers laquelle nous allons voir le monde.

Le développement sensorimoteur et le développement énergétique sont étroitement liés, et aussi longtemps que le bébé n'est pas en mesure d'accomplir un mouvement axé sur des objectifs, il n'y a pas de mouvement axé sur la circulation de l'énergie dans les canaux immatures. Cela n’est pas possible avant 3 mois. Il faudra attendre un an pour pouvoir appliquer une technique de stimulation sur les canaux.

En résumé, nous pouvons dire que l'appareil locomoteur, les systèmes sensoriels, émotionnels et les canaux, se développent progressivement de la naissance à 6 ans (et au-delà) et que chaque étape s’appuyant sur la précédente.

Si les troubles se produisent dans des phases de développement énergétique, ceux-ci peuvent entraîner:
- Sur le plan moteur: maladresse, mouvement disharmonieux, anomalie posturale, évitement de l'activité physique, retard à la marche.
- Sur le plan des perceptions: sensibilité au toucher, sensibilité au bruit, troubles de l'équilibre, peu de conscience du corps.
- Sur le plan comportemental: peur, manque d'audace, s'accroche aux parents, bougeotte constante, pleurs, agressivité,...

PROPOSITION DE TRAITEMENT

1-Acquisition de base du praticien de santé

  • Expérience dans la palpation des canaux
  • Connaissance du développement sensori-moteur de l'enfant
  • Avoir eu les bases de la pédiatrie sino-japonaise
  • Intégration des fondements des piliers de la médecine chinoise

2-Traitement de base shonishin : Régule le Qi dans sa globalité

Techniques vibratoires avec Teishin sur les points d’acupuncture pour :
> Pour souligner le Centre, « Terre » (une condition sine qua non pour la symétrie), mais aussi par des techniques de tapotement sur des canaux comme Intestin Grêle-Vessie-Estomac-Poumon-Vésicule Biliaire-Foie pour:
  • détendre la ceinture scapulaire et la nuque (charnière C0-C1)
  • action sur l’articulation sacro-iliaque
  • pour promouvoir le mouvement de verticalité (redressement)
  • permettre la rotation du tronc
Il est conseillé de mettre en place des protocoles avec des techniques de pédiatrie sino-japonais au plus tôt, de repérer s'il y a lésion C0-C1 et si oui, pouvoir faire suivre l'enfant par Dr Larcher ou autres praticiens connaissant la problématique du KISS (Luxembourg, Suisse, Allemagne).

Effets du traitement :
En traitant le terrain avec les méthodes de la pédiatrie sino- japonaise ®, l’enfant sera rééquilibré et ainsi pourra modifier sa posture asymétrique.

Le travail comporte 2 trames importantes :
  1. élimination des tensions crânio sacrées par le traitement de l’état d’asymétrie sur les différents méridiens énergétiques concernés en fonction des tensions retrouvées et des différents type d'asymétrie.
  2. tonification du centre : c’est à dire système digestif et rénal pour équilibrer le terrain, permettant à l’enfant de retrouver un meilleur confort digestif, un meilleur sommeil, un développement sensorimoteur harmonieux et surtout pour retrouver un axe droit au niveau du corps.
  • élimination du blocage dans la région de l'articulation sous-occipitale
  • amélioration / disparition de l'asymétrie
  • amélioration des symptômes associés.
Autre angle de travail
Quand on regarde les zang fu organes, on verra la magnificence de l'atlas / zone d'axe. Chaque organe associé aux méridiens, à savoir Poumon, Gros Intestin, Estomac, Rate, Coeur, l' Intestin Grêle, du Rein, du Péricarde, Triple Réchauffeur, la Vésicule Biliaire et du Foie, tous ont une connexion neurologique directe ou indirecte avec l’atlas (C1), à l'exception de la vessie. Cependant l' un des points les plus importants sur le corps humain, V10 est situé directement sur ​​l'atlas là  où la vessie méridienne se divise pour former deux canaux paravertébraux distincts vers le bas de la colonne vertébrale afin d' inclure les célèbres shu Bei . Par conséquent, tous les systèmes d'organes associés aux méridiens sont intimement liés aux vertèbres de l’atlas pour inclure la vessie à cause de cette connexion neurologique.

Etant donné le trou occipital peut être partiellement obstruée due à une subluxation de l’atlas, qui protège cette zone, il devient évident que cette zone est primordiale pour un nerf circuler à travers le corps. Toute perturbation extrême peut provoquer une symptomatologie. Cela est vrai pour toute affection neurologique, viscérale ou musculo-squelettique. Chaque fois qu'un praticien va stimuler avec des aiguilles d'acupuncture dans et autour de l'atlas / axis / occiput, cette réponse favorable peut être confirmée. Shonishin, la stimulation électronique et laser sont particulièrement efficaces. Les points les plus efficaces sont: VB20, qui est spécifiquement relié au Vaisseau Gouverneur avec le point VG16 et TR16... à l'apophyse transverse latéral de C2 vertèbres. On peut rajouter le E7 sur la mandibule en raison de sa connexion intérieure avec l'atlas, en plus du R27, ce qui aura également un effet sur VG 15, et enfin le VG14 juste au- dessous de la vertèbre C7 provoquera un des effets les plus puissants.