vendredi 22 mai 2015

LA CONSTIPATION



La constipation est très couramment rencontrée chez l'enfant. Elle peut apparaître en tant que maladie indépendante ou dans le cadre d'autres maladies.
Certains petits enfants peuvent avoir une évacuation de selles tous les deux ou même trois jours, mais en grande quantité et de qualité normale, et sans aucun signe pathologique, ce qui ne doit pas être considéré comme étant une maladie.

L'ENCOPRESIE
L'encoprésie est la défécation "involontaire" ou délibérée dans des endroits non appropriés chez un enfant d'âge d'au moins 4 ans. Pour porter ce diagnostic, il faut que ce trouble survienne de façon durable (depuis au moins 6 moins) à une fréquence d'au moins une fois par mois.
L'encoprésie est presque toujours diurne ; elle se reproduit chaque jour, l'enfant étant conscient de l'émission de la selle, qu'il dit ne pouvoir contrôler. Il s'agit soit de selles véritables, dures ou liquides soit de simples souillures.

L'encoprésie est le plus souvent secondaire, survenant après une période de continence fécale d'au moins un an.

L'encoprésie ne doit pas être confondue avec les incontinences du sphincter anal (encéphalopathies, affections de la moelle etc.) et les banales souillures de slip de l'enfant qui s'essuie mal après être allé à la selle.

Sa fréquence est de 3% à 4 ans et 1,5% à 8 ans. Elle est parfois associée à l'énurésie (" pipi au lit ") ou à d'autres troubles du développement : langage, coordination des mouvements etc.

Les symptômes
Dans sa forme de longue durée, la constipation est habituelle, le rythme des contractions intestinales est perturbé ou inexistant. Les périodes de stagnation entraînent la formation de fécalomes, de consistance dure ou molle, qui forment un nouvel obstacle à l'installation du rythme de la défécation. En ce cas, un mégacôlon fonctionnel est fréquent. Le toucher rectal montre un rectum plein, la contractilité du sphincter étant normale.

Bien souvent, l'encoprésie a été précédée d'une constipation opiniâtre pour laquelle différents traitements ont été essayés.

Dans d'autres cas, il s'agit d'épisodes d'encoprésie sans constipation ni mégacôlon fonctionnel, liés à des troubles psychologiques (désir d'opposition ou de vengeance, naissance d'un puîné, difficultés scolaires ou familiales etc.) : l'encoprésie est la manière de l'enfant de dire :"non"!

Le mécanisme de l'encoprésie est initialement une rétention fécale : au contraire de l'enfant qui acquiert le contrôle de la défécation, le futur encoprétique retient sa selle : c'est une opposition à la mère. L'effort qu'il fait pour retenir les selles est souvent interprété par les parents comme une tentative de défécation. L'enfant s'isole, s'accroupit et fait de violents efforts pour retenir ses selles ou les faire remonter si l'expulsion a commencé. Une erreur éducative sphinctérienne est à l'origine de la plupart des cas : éducation coercitive ou trop précoce. A la longue, se crée une dyschésie intestinale génératrice de fécalomes ; la sensation de besoin est émoussée, l'encoprésie devient quotidienne, les exonérations ne se faisant plus que par regorgement. La défécation dans la culotte survient lorsque les moyens de rétention de l'enfant sont débordés ou lorsqu'une partie du fécalome se liquéfie et franchit le sphincter.

Les facteurs émotionnels et affectifs en cause se réfèrent au mode de relation de l'enfant avec ses parents, et surtout avec sa mère, vis-à-vis de laquelle le refus de la selle peut être une première manifestation d'opposition. Les mères d'enfants encoprésiques ont souvent une personnalité particulière. Elles manifestent un intérêt pathologique aux évacuations intestinales de l'enfant . Elles sont incapables de tolérer une seule journée de constipation. Elles sont souvent angoissées, névrosées. La père est souvent absent. Une dissociation du couple est souvent retrouvée.

L'encoprésie, une fois constituée, suscite des sanctions familiales, un comportement rejetant de la part de tout l'entourage, à l'école, qui peuvent aggraver le repli sur lui-même de l'enfant encoprétique. Le garçon d'âge scolaire devient souvent la risée de ses camarades de classe.

Le trouble entraîne très souvent une baisse de l'estime de soi avec un sentiment de honte et de culpabilité qui peut se compliquer de dépression.

Source : w.doctissimo.fr

L'étiologie et la pathogénie selon la médecine chinoise

Les boissons et les aliments entrent dans l'estomac. Grâce au transport et à la transformation de la rate, la quintessence des boissons et des aliments sont diffusés et absorbés par le corps et leurs déchets sont transmis au gros intestin et finalement expulsés du corps. Mais quand l'intestin et l'estomac sont lésés par la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne, l'assèchement des liquides organiques, accumulation des aliments, un vide de sang, ou vide de Qi, la descente est perturbée et faible. Ce sont tous des facteurs qui peuvent causer la constipation.

Les causes
1. Alimentation incorrecte
Puisque les mouvements d'intestin sont étroitement liés au régime alimentaire, la constipation peut arriver quand :
  • L'enfant mange trop d’aliments protéiques, comme les oeufs et le lait;
  • L'enfant mange des produits alimentaires trop raffinés avec une insuffisance de fibre, comme les produits de farine blanche;
  • L'enfant mange des desserts froids, comme de la glace et yaourt glacé, ou trop de sucres et de bonbons.
2. Les troubles fonctionnels du tube digestif
  • Habitudes irrégulières. Le fait de ne pouvoir vider régulièrement les intestins peut causer un affaiblissement muscles intestinaux et abdominaux, causant ainsi la constipation.
  • La maladie chronique peut être la cause du trouble fonctionnel des intestins.
  • L’enfant à peur de vider les intestins à école maternelle, retardant ainsi les mouvements intestinaux jusqu'au retour à la maison en fin d'après-midi.
3. Certains problèmes anaux, comme les plaies anales, un anus congénitalement rétréci et un méga-colon congénital peuvent causer de la constipation.

La plupart des parents recourent immédiatement aux laxatifs ou à « l’Hépar » aussitôt que la constipation arrive chez l’enfant, inconscient que ceux-ci ont beaucoup d'effets secondaires et apportent un soulagement à court terme.

En général, la constipation de l'enfant est divisée en deux types :
·         la constipation de type plénitude liée soit à la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne, soit à l'accumulation d'aliments.
·         la constipation par le vide liée au vide du qi et du sang, soit constitutionnel, soit suite à une maladie chronique et grave.

CONSTIPATION PAR PLENITUDE
 Symptômes
1- La constipation par la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne : selles sèches et nouées, évacuation difficile ou obstruction totale,
·         distension abdominale,
(possible syndrome d'accumulation alimentaire)
·         éventuellement vomissement,
·         bouche et lèvres sèches,
·         corps chaud,
·         teint rouge, ou joues rouges
·         miction courte et jaune,
·         enduit jaune et sec,
·         pouls plein et rapide,
·         veine digitale pourpre foncé



Veinule entre les yeux, signe d'un enfant ayant une tendance à faire une accumulation alimentaire

LA CONSTIPATION PAR VIDE 

Symptômes :
·         selles sèches,
·          évacuation difficile malgré le désir d'aller à selles et l'effort,
·         teint pâle et manque d'éclat,
·         corps maigres,
·         ballonnements
·         douleurs abdominales
·         fatigue
·         période selles molles ou diarrhétiques,
·         shen faible, lassitude,
·         langue pâle, enduit mince,
·         pouls vide,
·         trouble du comportement, sommeil
·         veine digitale rosé pâle

TRAITEMENT SHONISHIN SELON SYNDROMES

Puisque le problème se manifeste dans le système digestif, il est généralement suffisant d’utiliser les points Terre-Source. Ceux-ci sont normalement utilisés pour les syndromes de vide du poumon (P9-Rt3) et de la rate (Rt3-PC7), mais si c’est un syndrome de vide du foie utiliser les F3-R3 à la place des F8-R10.

TRAITEMENT DE BASE SHONISHIN
·         Appliquer les techniques le lissage et tapotement comme pour le traitement de base de shonishin + tapotement ciblé autour des zones de VG12-VG3 et VG4, le nombril, 4 Gi +  le canal de l'estomac au-dessous des tibias. E25 etV25 peuvent êtres utiles. On peut également appliquer le lissage appuyé dans un mouvement circulaire (après les deux points) sur l'abdomen autour du nombril.

TRAITEMENT XIAO TUINA
PLENITUDE
Sanguan-100 fois , Liufu-50 fois, Yunshui Rutu (amener l’eau à la terre), Duqi, Tianheshui, Tuifa vers le bas du Qijiegu

Modifications
En cas de sécheresse chaleur importante : Dépuration du Yujijiao, dépuration de Weijing.                  En cas d'accumulation importante d'aliments : + Qing Banmen, Sihengwen                                 

VIDE
Pijing, Sanguan, Duqi, Pishu, Shenshu, Ershanmen, Fuyin-yang

Modifications
En cas de vide important et surtout chez les enfants de plus de 6 ans, on peut ajouter :
·         la pression simple et la friction fixe de Pishu , Weishu  et Shenshu pour renforcer la tonification ;
·         Anroufa sur Guiwei pour dégager les selles.

Auriculothérapie : gros intestin – estomac – constipation- rectum- occiput- matière grise.
  • Par  vide : ajoutez en plus Rate- Rein- glande endocrine
  • Par Plénitude : rechercher les points qui manifestent de la chaleur sur l’hélix- système neurovégétatif- occiput.
Etude de cas:
Enfant de 4 ans qui présente des troubles de constipation opiniâtre avec défécation involontaire à la suite de réprimande à l’école à la suite d’une « fuite fécale » durant la sieste.
  • Antécédent de diarrhée chronique bébé (intolérance lactose)
  • teint pâle
  • timide, craintif
  • corpulence fine
  • veine bleu entre les sourcils
  • pas de veinule apparente à l’index
  • constipations de 5 jours de manière récurrentes
  • ventre souple, hypotonique
  • douleurs abdominales
  • pouls faible
  • langue pâle
  • défécation involontaire (1 fois semaine)
  • bon appétit et dort bien
  • tapotement abdominale : pas d’échos dans les zones Rate-Poumon
SYNDROME: Vide de Qi de Poumon-Rate (Tai Yin)

TRAITEMENT 
  • Protocole de base shonishin (lissage-tapotement) + technique vibratoire sur P9-TR4-3Rt-F1-Rt1 + E36 en moxibustion (1 min par point)
  • protocole xiao tuina pour faire descendre « l’accumulation »:
Sanguan-100 fois , Liufu-50 fois, Yunshui Rutu (amener l’eau à la terre), Duqi, Tianheshui, Tuifa vers le bas du Qijiegu- Qing Banmen- Sihengwen-anroufa sur Guiwei.

Pyonex sur VG12-V20-V25 et VG3 durant 48h.

TRAITEMENT DE FOND
1 séance tous les 15 jours : Pijing, Sanguan, Duqi, Pishu, Shenshu, Ershanmen, Fuyin-yang.
Traitement à la maison : 1 séance quotidienne
Pijing, Feijing, Sanguan, Duqi, Qijiegu, Yunshui Rutu

NOTES
Suite à la première séance : évacuation des selles en grande quantité dans les 24h.
  • Seconde séance 15 jours après : une nouvelle séance shonishin + xiao tuina pour régulariser la constipation (traitement de fond). Sur ces 15 jours, 1 défécation involontaire. L’enfant ressent l’envie d’aller à la selle et demande pour y aller. Il a plus confiance en lui et semble calme durant la séance.
  • Troisième séance 15 jours après : traitement de base shonishin + moxibustion 4VC- V23-V20. Xiao tuina : Qijiegu, guiwei, sanguan,Duqi.
Notes : l’enfant évacue régulièrement les selles tous les 2-3 jours. Il n’y a plus de défécations involontaire et a retrouver un regain d’énergie.




© CFTMC