vendredi 13 novembre 2015

L'acupuncture chez le nourrisson

Une étude qualitative sur l'absence de traitement d'acupuncture pour les nourrissons à Shanghai.

Auteur de l’article Holgeir Skjei
Traduit par Maria Rando Gonzalez

Résumé
Objectif :  Etude sur les pratiques contemporaines et des recommandations cliniques concernant l'utilisation de l'acupuncture sur les nourrissons par les praticiens de  médecine traditionnelle chinoise (MTC)  à Shanghai.

Conception :  Une étude qualitative composée de quatre visites de terrain entre Février 2014 et Mars 2015. Les données ont été collectées en utilisant l'observation participante, entrevue de groupe de discussion, entrevue en profondeur et la validation informateur.

Participants : 14 professionnels de Shanghai, y compris les interprètes et les praticiens de MTC, dont sept étaient des acupuncteurs.

Lieux :  Hôpital Longhua (services pédiatrie, acupuncture et Tui Na ) dans le sud de Shanghai et le campus de l'Université de Shanghai de médecine traditionnelle chinoise.

Résultats : En clinique d’acupuncture ambulatoire, l’ hôpital Longhua reçoit 400 consultations en moyenne par jour. Les enfants, y compris les patients du service de pédiatrie, sont orientés vers  cette clinique. Pendant 3 jours d'observations des participants à ce département, nous avons vu deux enfants. Pas de nourrissons. Pendant 3 jours au service de pédiatrie et un jour au département Tui Na, nous avons vu aucune référence. Des entretiens officiels et des conversations informelles avec les acupuncteurs et les autres professionnels de MTC ont révélé que l'acupuncture n'a été ni une pratique courante, ni recommandé pour les nourrissons et les petits enfants. L’acupuncture a été considéré comme potentiellement douloureuse pour cette jeune population de patients. D'autres alternatives thérapeutiques tels que les traitements à base de plantes ou massage médical étaient largement disponibles et plus pratique.

Conclusions :  l’acupuncture pratiquée sur les touts petits n’est pas une méthode thérapeutique préférée par les praticiens de MTC exerçant à Shanghai . L’acupuncture sur les enfants semble être une pratique occidentale avec peu de relation avec la médecine chinoise.

mercredi 9 septembre 2015

Le traitement de la Rate et de l'Estomac, voie royale en pédiatrie



Traduit et adapté par Jean-Christian Raoux  

Le Pr. Su Hua est spécialiste en pédiatrie depuis plus de 60 ans à l'hôpital de Long Hua de ShangHai, dont il est d'ailleurs un des fondateurs. Selon lui, traiter la Rate et l'Estomac est essentiel dans le traitement des maladies de l'enfant, quelles que soit ces maladies.  

Selon la MTC, les caractéristiques physiologiques des enfants sont d'avoir un Yin et Yang instable (Zhi Yin Zhi Yang  Zhi Ti, 稚阴稚阳之体) ou d'avoir un corps purement Yang (Chun Yang Zhi Ti, 纯阳之体)。Bien que la période de croissance aille de pair avec un métabolisme florissant, les Zang Fu ne sont pas encore formés et quand ils le sont, ils ne sont pas stables. Par ailleurs, même si le Rein, par l'intermédiaire du Jing, est essentiel à une bonne croissance, c'est au quotidien la Rate qui alimente en Qi et en Sang les autres organes et entrailles ainsi que tous les tissus qui en dépendent. Or, ce Qi et ce Sang sont indispensables pour que les Zang Fu puissent se développer correctement et aussi pour que leur fonction puisse s'exercer de manière juste et stable. La Rate et l'Estomac jouent également un rôle moteur dans la production et la distribution du Wei Qi; ainsi, l'état de la Rate et de l'Estomac détermine directement chez les enfants la résistance aux différents pervers externes (les 6 facteurs climatiques). Enfin, une autre particularité physiologique des enfants selon la MTC est justement d'avoir souvent une Rate faible (Pi Chang Bu Zu, 脾常不足), ce qui est une raison de plus de s'attacher à réguler chez eux le couple Rate/Estomac. On voit donc à quel point le rôle du couple Rate/Estomac est essentiel dans la physiologie et la pathologie des enfants.   

1. Renforcer la Rate pour traiter les maladies des 5 Organes  

Quel que soit l'organe ou l'entraille qui pose problème, il ne faut pas seulement concentrer le traitement sur celui-ci, mais traiter de concert la Rate et l'Estomac. Par exemple, la toux chez l'enfant est souvent productive, avec présence de mucosités abondantes; or, la Rate est justement la source du Tan et elle est aussi l'Organe mère du Poumon, ce qui fait deux raisons de traiter la Rate lorsqu'on veut traiter la toux de l'enfant. Si la Rate est faible, le Qi du Poumon sera faible, ce qui est déjà suffisant pour provoquer de la toux; par ailleurs, le Tan et l'humidité s'accumuleront dans le Poumon et bloqueront encore plus son mouvement. Enfin, le Qi défensif (Wei Qi) sera faible aussi et le vent externe pourra plus facilement agresser le Poumon et bloquer encore plus son Qi, ce qui constitue une autre cause de toux.

En cas de toux productive, on pourra utiliser la formule Xing Su San, qui contient Er Chen Tang, formule classique pour harmoniser la Rate/Estomac et dissoudre le Tan. En cas d'asthme avec mucosités abondantes, on pourra utiliser San Zi Yang Qin Tang et Er Chen Tang combinés. Si les mucosités sont collantes et difficiles à éliminer, il faudra en priorité traiter la Rate, n faisant en sorte de dissoudre le Tan et de rétablir le mouvement du Qi du Poumon ; on pourra utiliser pour cela des produits comme shan yao, bai zhu, fu ling, yi yi ren, zi wan, kuan dong hua, bai qian, chuan bei mu. Et en cas de toux chronique et récalcitrante, il faudra encore plus tonifier le Qi de la Rate et nourrir le Poumon avec des produits comme huang qi, tai zi shen, sha shen, etc.Dans le cas de malnutrition infantile, la Rate et l'Estomac sont encore plus directement concernés. Il s'agit de tonifier le Qi de la Rate, harmoniser l'Estomac et nourrir le Yin; on pourra pour cela utiliser la formule Yi Gong San avec bai shao, mai ya, gu ya, hen qu, shan zha, ji nei jin en plus. Et s'il y a beaucoup d'humidité, on pourra rajouter sha ren, yi yi ren, etc.  

Enfin, le Pr. Su Hua  est expert dans la manière de traiter la Rate et l'Estomac pour soigner nombre d'autres maladies, pourtant souvent sans rapport apparent avec la Rate.Par exemple, pour traiter l'ictère de l'enfant, il aime bien réchauffer le milieu et assécher l'humidité pour faire disparaître la jaunisse. Pour traiter l'insomnie de l'enfant, il harmonise la Rate et l'Estomac pour calmer le Shen. Pour traiter l'énurésie, en plus de renforcer et consolider le Qi du Rein, il tonifie aussi el Qi de la Rate. Pour traiter la fièvre chronique de l'enfant, il régularise la Rate et harmonise le Ying et le Wei. Et bien sûr, il a beaucoup d'autres exemples de ce type...  

2. Choix des produits en rapport avec la Rate et l'Estomac  

La Rate et de l'Estomac revêtant donc un rôle central, ils seront omniprésents dans le traitement de toutes maladies de l'enfant, et cela devra se traduire de plusieurs manières en termes de choix de produits de pharmacopée.  

 1. Renforcer la Rate et l'Estomac  

Dans toutes maladies où il y a accumulation de mucosités, il faudra harmoniser la Rate et l'Estomac pour en faire circuler le Qi, harmoniser la montée et la descente et dissoudre le Tan.  

 2. Protéger la Rate et l'Estomac  

Bien que les enfants aient un corps « pur Yang », leur Rate/Estomac est souvent en faiblesse et ils ne supportent les produits trop froids ou trop amers. De plus, ceux-ci ont tellement mauvais goût que les enfants refusent d'avaler les prescriptions les contenant !

3. Ne pas surcharger la Rate et l'Estomac  

Même lorsque la Rate est en état de vide chez un enfant, elle ne supporte pas la grande tonification (Xu Bu Shou Bu, 虚不受补) ; il faut donc éviter de trop tonifier, sous peine de créer de stagnations du Qi de la Rate et de l'Estomac, ce qui ne présente que des désavantages. Ainsi, au toniques du Qi du Qi de la Rate, il faudra rajouter des produits comme chen pi, mai ya, gu ya, shan zha pour faire circuler le Qi de la Rate et de l'Estomac.  

 4. Rester dans la modération  

Afin de ne pas malmener le Rate et l'Estomac chez l'enfant, il faut éviter de faire des prescriptions avec trop de produits et avec des quantités trop importantes ; on fera aussi en sorte de choisir des produits de nature équilibrée avec des effets doux.   Enfin, on n'utilisera pas la dispersion trop longtemps. Dans la phase initiale du traitement, on privilégiera la dispersion, tout en renforçant la Rate et l'Estomac, pour arrêter le développement de la maladie. Mais dès la maladie enrayée, on mettra plus l'accent sur la tonification du Qi de la Rate et de l'Estomac pour accélérer la convalescence et la guérison.  

Source :  

 治小儿病调理脾胃乃医中之王道
 天津中医药大学学报, 第31卷, 第4期, 2012年12月  

Le traitement de la Rate et de l'Estomac, voie royale en pédiatrie
Journal de l'Université de MTC de Tian Jin, vol. 31, n° 4, Janvier 2012  

 Articles complet:   http://www.ardent-lotus.com/

jeudi 2 juillet 2015

LA PREVENTION AVEC LE SAN FU TIE




L'été est la saison pour "guérir les maux de l'hiver". En quoi consiste-telle? A une application d'un emplâtre médicamenteux qui aura pour but de produire une irritation du point et donc produire un phlyctène. Cette technique est avant tout préventive pour traiter les problèmes d'accumulation de mucosités, rhume, asthme, troubles du Rein,...
La méthode de moxibustion "San Fu" est composée de plantes médicinales amalgamées avec du jus de gingembre. Il est dit que si ce traitement est appliqué sur ces trois jours pendant trois années consécutives, le patient sera guéri. 

C’est durant les 30 jours les plus chauds en été (ou san fu), qu’il est nécessaire, de prendre soin de sa santé pour l’hiver hiver. Durant le « san fu », (chaque fu est composé de 10 jours, appelé chu fu, fu zhong et mo fu), les hôpitaux de médecine chinoise sont  bondés.

Cela fait partie de la tradition « dong bing xia zhi »,  littéralement , maux de l'hiver en été.

Les jours de canicule sont généralement fixés partir de la mi-Juillet à la mi-Août.

C'est le moment de nourrir l’énergie yang pour l'hiver, soulager et prévenir les maladies chroniques liées au froid pathogène qui nous assaillent en hiver. Il est dit que le sanfu moxibustion effectuée durant trois étés consécutifs permettra de rééquilibrer l'énergie et d'améliorer considérablement la santé en hiver.

Le traitement des maladies de l'hiver en été est basé sur la théorie de la médecine chinoise de la correspondance entre les êtres humains et l'univers. Les variations saisonnières influencent directement le bilan énergétique dans le corps humain.

Un manque d’énergie yang  et favorise l'invasion de froid pathogène qui contribue aux rhumes, maux de gorge, affections respiratoires, l'arthrite, rhumatismes, l'asthme, etc

Il existe de nombreuses façons de traiter les maux de l'hiver en été. Ils comprennent la consommation de soupe à base de plantes médicinales, thé et du vin médicinaux, prendre des bains médicamenteux, recevoir des traitements comme la fumigation, massage, la moxibustion, acupuncture, ventouses, gua sha, compresse chaude et san fu moxibustion (application d’emplâtre à base de plantes).

La moxibustion san fu est très populaire car elle est considérée comme particulièrement efficace dans le soulagement et la prévention des rechutes des maladies chroniques d'hiver comme le rhumatisme et l'asthme.

Il est préférable de recevoir ce traitement durant la canicule pendant trois ans.

Il existe d'autres traitements efficaces, y compris certains qui sont faciles à réaliser à la maison.

Si vous ne voulez pas l'acupuncture, la moxibustion ou un emplâtre de fines herbes appliquée par un praticien de MTC, vous pouvez appliquer des compresses chaudes sur la nuque en été pour soulager et prévenir les problèmes de cervicalgies.

Selon la MTC, les douleurs sont causées par la stagnation du Sang et du Qi ; le froid et l’humidité pathogène  qui s'accumule dans la nuque bloque l'énergie et la circulation sanguine et cela peut conduire à des douleurs et à des raideurs. Si stagnation est éliminé et le froid humide pathogène dissipé, il est moins probable que la cervicalgie se répète.

Compresses chaudes et les emplâtres sont bonnes en été parce que les pores sont ouverts par temps chaud,  la Chaleur est plus facilement absorbée par les canaux d'énergie et ainsi dissipe pathogène froid et humide, selon Lu Yiping, professeur de l'Université de MTC de Shanghai .

On peut également empêcher les maux de l'hiver et les douleurs en renforçant les reins et le foie en été parce que, selon la MTC, "les reins régissent les os tandis que le foie régit les tendons."

Ainsi, il est conseillé de manger des champignons blanc, champignons noirs, papaye, noix, et sésame.

Les « cakes » médicamenteux à base de plantes appliqués sur la région du nombril en été peuvent aider à soulager les problèmes liés au froid pervers dans estomac en hiver. Changer toutes les 12 heures pendant une semaine. Il permet de dissiper le Froid pathogène et réchauffe l'estomac, soulageant ainsi les problèmes chroniques de l'estomac en hiver.

Soupe de sarassin avec sha ren (cardamome) peut également aider à traiter les maux d'estomac liées au froid.

Les personnes sujettes aux maux de l'hiver ne devraient pas se placer directement en face d’un climatiseur ou d’un ventilateur pendant de longues périodes. Ils devraient éviter les boissons glacées, les fruits et les aliments de nature froide. Ne jamais prendre une douche froide après avoir transpiré –  l’énergie yang serait gravement endommagé par le froid pathogène et facilement envahir le corps par les pores ouverts.

jeudi 18 juin 2015

LA FYTOFOTODERMATITE




Avec les beaux jours, l’envie de se balader avec les enfants, est un des plaisirs ludiques surtout, si les enfants font la cueillette de fleurs champêtres. C’est très mignon, mais il faut être prudent avec certaines plantes que l’on trouve sur les bords des chemins et des prés, comme la grande ciguë, qui avec ses jolies ombrelles blanches ravissent les yeux et la situation devenir très cauchemardesque.

En effet, le suc de cette plante contient de la furocoumarine, parfois appelée furanocoumarine, qui désigne un ensemble de substances toxiques sensibles à la lumière.
Les effets de la furocoumarine sont connus des maraîchers et provoquent la maladie des « manipulateurs de céléri», surtout entre avril et août. Un contact prolongé avec la plante suivi d'une exposition au soleil, peuvent provoquer des dermatites aiguës, qui sera suivi par une apparition de gonflement et de cloques. La dermatite peut ressembler à une brûlure qui peut durer deux semaines avant guérison. Si par inadvertance du suc de la plante atteint l’œil, cela peu conduire à la cécité.















La Ciguë tachetée ou Grande Ciguë (Conium maculatum L.) est une plante herbacée de la famille des apiacées (ombellifères). Très toxique, elle était à la base du poison officiel des Athéniens.  La plante pousse dans les endroits frais, les haies et les friches, au bord des chemins et des cours d'eau. La plante tout entière dégage une odeur désagréable, rappelant l'urine de souris ou de chat, surtout quand on la froisse.

Autre astuce pour reconnaître une ciguë : toutes les variétés ont sur les tiges des taches rouges plus ou moins prononcées. Par précaution, tout contact avec cette plante doit être évité. Si toutefois cela arrive, rincer abondamment et éviter l’exposition au soleil.

vendredi 22 mai 2015

LA CONSTIPATION



La constipation est très couramment rencontrée chez l'enfant. Elle peut apparaître en tant que maladie indépendante ou dans le cadre d'autres maladies.
Certains petits enfants peuvent avoir une évacuation de selles tous les deux ou même trois jours, mais en grande quantité et de qualité normale, et sans aucun signe pathologique, ce qui ne doit pas être considéré comme étant une maladie.

L'ENCOPRESIE
L'encoprésie est la défécation "involontaire" ou délibérée dans des endroits non appropriés chez un enfant d'âge d'au moins 4 ans. Pour porter ce diagnostic, il faut que ce trouble survienne de façon durable (depuis au moins 6 moins) à une fréquence d'au moins une fois par mois.
L'encoprésie est presque toujours diurne ; elle se reproduit chaque jour, l'enfant étant conscient de l'émission de la selle, qu'il dit ne pouvoir contrôler. Il s'agit soit de selles véritables, dures ou liquides soit de simples souillures.

L'encoprésie est le plus souvent secondaire, survenant après une période de continence fécale d'au moins un an.

L'encoprésie ne doit pas être confondue avec les incontinences du sphincter anal (encéphalopathies, affections de la moelle etc.) et les banales souillures de slip de l'enfant qui s'essuie mal après être allé à la selle.

Sa fréquence est de 3% à 4 ans et 1,5% à 8 ans. Elle est parfois associée à l'énurésie (" pipi au lit ") ou à d'autres troubles du développement : langage, coordination des mouvements etc.

Les symptômes
Dans sa forme de longue durée, la constipation est habituelle, le rythme des contractions intestinales est perturbé ou inexistant. Les périodes de stagnation entraînent la formation de fécalomes, de consistance dure ou molle, qui forment un nouvel obstacle à l'installation du rythme de la défécation. En ce cas, un mégacôlon fonctionnel est fréquent. Le toucher rectal montre un rectum plein, la contractilité du sphincter étant normale.

Bien souvent, l'encoprésie a été précédée d'une constipation opiniâtre pour laquelle différents traitements ont été essayés.

Dans d'autres cas, il s'agit d'épisodes d'encoprésie sans constipation ni mégacôlon fonctionnel, liés à des troubles psychologiques (désir d'opposition ou de vengeance, naissance d'un puîné, difficultés scolaires ou familiales etc.) : l'encoprésie est la manière de l'enfant de dire :"non"!

Le mécanisme de l'encoprésie est initialement une rétention fécale : au contraire de l'enfant qui acquiert le contrôle de la défécation, le futur encoprétique retient sa selle : c'est une opposition à la mère. L'effort qu'il fait pour retenir les selles est souvent interprété par les parents comme une tentative de défécation. L'enfant s'isole, s'accroupit et fait de violents efforts pour retenir ses selles ou les faire remonter si l'expulsion a commencé. Une erreur éducative sphinctérienne est à l'origine de la plupart des cas : éducation coercitive ou trop précoce. A la longue, se crée une dyschésie intestinale génératrice de fécalomes ; la sensation de besoin est émoussée, l'encoprésie devient quotidienne, les exonérations ne se faisant plus que par regorgement. La défécation dans la culotte survient lorsque les moyens de rétention de l'enfant sont débordés ou lorsqu'une partie du fécalome se liquéfie et franchit le sphincter.

Les facteurs émotionnels et affectifs en cause se réfèrent au mode de relation de l'enfant avec ses parents, et surtout avec sa mère, vis-à-vis de laquelle le refus de la selle peut être une première manifestation d'opposition. Les mères d'enfants encoprésiques ont souvent une personnalité particulière. Elles manifestent un intérêt pathologique aux évacuations intestinales de l'enfant . Elles sont incapables de tolérer une seule journée de constipation. Elles sont souvent angoissées, névrosées. La père est souvent absent. Une dissociation du couple est souvent retrouvée.

L'encoprésie, une fois constituée, suscite des sanctions familiales, un comportement rejetant de la part de tout l'entourage, à l'école, qui peuvent aggraver le repli sur lui-même de l'enfant encoprétique. Le garçon d'âge scolaire devient souvent la risée de ses camarades de classe.

Le trouble entraîne très souvent une baisse de l'estime de soi avec un sentiment de honte et de culpabilité qui peut se compliquer de dépression.

Source : w.doctissimo.fr

L'étiologie et la pathogénie selon la médecine chinoise

Les boissons et les aliments entrent dans l'estomac. Grâce au transport et à la transformation de la rate, la quintessence des boissons et des aliments sont diffusés et absorbés par le corps et leurs déchets sont transmis au gros intestin et finalement expulsés du corps. Mais quand l'intestin et l'estomac sont lésés par la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne, l'assèchement des liquides organiques, accumulation des aliments, un vide de sang, ou vide de Qi, la descente est perturbée et faible. Ce sont tous des facteurs qui peuvent causer la constipation.

Les causes
1. Alimentation incorrecte
Puisque les mouvements d'intestin sont étroitement liés au régime alimentaire, la constipation peut arriver quand :
  • L'enfant mange trop d’aliments protéiques, comme les oeufs et le lait;
  • L'enfant mange des produits alimentaires trop raffinés avec une insuffisance de fibre, comme les produits de farine blanche;
  • L'enfant mange des desserts froids, comme de la glace et yaourt glacé, ou trop de sucres et de bonbons.
2. Les troubles fonctionnels du tube digestif
  • Habitudes irrégulières. Le fait de ne pouvoir vider régulièrement les intestins peut causer un affaiblissement muscles intestinaux et abdominaux, causant ainsi la constipation.
  • La maladie chronique peut être la cause du trouble fonctionnel des intestins.
  • L’enfant à peur de vider les intestins à école maternelle, retardant ainsi les mouvements intestinaux jusqu'au retour à la maison en fin d'après-midi.
3. Certains problèmes anaux, comme les plaies anales, un anus congénitalement rétréci et un méga-colon congénital peuvent causer de la constipation.

La plupart des parents recourent immédiatement aux laxatifs ou à « l’Hépar » aussitôt que la constipation arrive chez l’enfant, inconscient que ceux-ci ont beaucoup d'effets secondaires et apportent un soulagement à court terme.

En général, la constipation de l'enfant est divisée en deux types :
·         la constipation de type plénitude liée soit à la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne, soit à l'accumulation d'aliments.
·         la constipation par le vide liée au vide du qi et du sang, soit constitutionnel, soit suite à une maladie chronique et grave.

CONSTIPATION PAR PLENITUDE
 Symptômes
1- La constipation par la nouure de la sécheresse chaleur dans l'interne : selles sèches et nouées, évacuation difficile ou obstruction totale,
·         distension abdominale,
(possible syndrome d'accumulation alimentaire)
·         éventuellement vomissement,
·         bouche et lèvres sèches,
·         corps chaud,
·         teint rouge, ou joues rouges
·         miction courte et jaune,
·         enduit jaune et sec,
·         pouls plein et rapide,
·         veine digitale pourpre foncé



Veinule entre les yeux, signe d'un enfant ayant une tendance à faire une accumulation alimentaire

LA CONSTIPATION PAR VIDE 

Symptômes :
·         selles sèches,
·          évacuation difficile malgré le désir d'aller à selles et l'effort,
·         teint pâle et manque d'éclat,
·         corps maigres,
·         ballonnements
·         douleurs abdominales
·         fatigue
·         période selles molles ou diarrhétiques,
·         shen faible, lassitude,
·         langue pâle, enduit mince,
·         pouls vide,
·         trouble du comportement, sommeil
·         veine digitale rosé pâle

TRAITEMENT SHONISHIN SELON SYNDROMES

Puisque le problème se manifeste dans le système digestif, il est généralement suffisant d’utiliser les points Terre-Source. Ceux-ci sont normalement utilisés pour les syndromes de vide du poumon (P9-Rt3) et de la rate (Rt3-PC7), mais si c’est un syndrome de vide du foie utiliser les F3-R3 à la place des F8-R10.

TRAITEMENT DE BASE SHONISHIN
·         Appliquer les techniques le lissage et tapotement comme pour le traitement de base de shonishin + tapotement ciblé autour des zones de VG12-VG3 et VG4, le nombril, 4 Gi +  le canal de l'estomac au-dessous des tibias. E25 etV25 peuvent êtres utiles. On peut également appliquer le lissage appuyé dans un mouvement circulaire (après les deux points) sur l'abdomen autour du nombril.

TRAITEMENT XIAO TUINA
PLENITUDE
Sanguan-100 fois , Liufu-50 fois, Yunshui Rutu (amener l’eau à la terre), Duqi, Tianheshui, Tuifa vers le bas du Qijiegu

Modifications
En cas de sécheresse chaleur importante : Dépuration du Yujijiao, dépuration de Weijing.                  En cas d'accumulation importante d'aliments : + Qing Banmen, Sihengwen                                 

VIDE
Pijing, Sanguan, Duqi, Pishu, Shenshu, Ershanmen, Fuyin-yang

Modifications
En cas de vide important et surtout chez les enfants de plus de 6 ans, on peut ajouter :
·         la pression simple et la friction fixe de Pishu , Weishu  et Shenshu pour renforcer la tonification ;
·         Anroufa sur Guiwei pour dégager les selles.

Auriculothérapie : gros intestin – estomac – constipation- rectum- occiput- matière grise.
  • Par  vide : ajoutez en plus Rate- Rein- glande endocrine
  • Par Plénitude : rechercher les points qui manifestent de la chaleur sur l’hélix- système neurovégétatif- occiput.
Etude de cas:
Enfant de 4 ans qui présente des troubles de constipation opiniâtre avec défécation involontaire à la suite de réprimande à l’école à la suite d’une « fuite fécale » durant la sieste.
  • Antécédent de diarrhée chronique bébé (intolérance lactose)
  • teint pâle
  • timide, craintif
  • corpulence fine
  • veine bleu entre les sourcils
  • pas de veinule apparente à l’index
  • constipations de 5 jours de manière récurrentes
  • ventre souple, hypotonique
  • douleurs abdominales
  • pouls faible
  • langue pâle
  • défécation involontaire (1 fois semaine)
  • bon appétit et dort bien
  • tapotement abdominale : pas d’échos dans les zones Rate-Poumon
SYNDROME: Vide de Qi de Poumon-Rate (Tai Yin)

TRAITEMENT 
  • Protocole de base shonishin (lissage-tapotement) + technique vibratoire sur P9-TR4-3Rt-F1-Rt1 + E36 en moxibustion (1 min par point)
  • protocole xiao tuina pour faire descendre « l’accumulation »:
Sanguan-100 fois , Liufu-50 fois, Yunshui Rutu (amener l’eau à la terre), Duqi, Tianheshui, Tuifa vers le bas du Qijiegu- Qing Banmen- Sihengwen-anroufa sur Guiwei.

Pyonex sur VG12-V20-V25 et VG3 durant 48h.

TRAITEMENT DE FOND
1 séance tous les 15 jours : Pijing, Sanguan, Duqi, Pishu, Shenshu, Ershanmen, Fuyin-yang.
Traitement à la maison : 1 séance quotidienne
Pijing, Feijing, Sanguan, Duqi, Qijiegu, Yunshui Rutu

NOTES
Suite à la première séance : évacuation des selles en grande quantité dans les 24h.
  • Seconde séance 15 jours après : une nouvelle séance shonishin + xiao tuina pour régulariser la constipation (traitement de fond). Sur ces 15 jours, 1 défécation involontaire. L’enfant ressent l’envie d’aller à la selle et demande pour y aller. Il a plus confiance en lui et semble calme durant la séance.
  • Troisième séance 15 jours après : traitement de base shonishin + moxibustion 4VC- V23-V20. Xiao tuina : Qijiegu, guiwei, sanguan,Duqi.
Notes : l’enfant évacue régulièrement les selles tous les 2-3 jours. Il n’y a plus de défécations involontaire et a retrouver un regain d’énergie.




© CFTMC

vendredi 20 mars 2015

Techniques shonishin

Le terme «Shonishin » est un une traduction japonaise de l’expression chinoise  « erzhen ». Il signifie littéralement «l'aiguille des enfants» ou «acupuncture des enfants." Cependant, aujourd'hui, le terme japonais Shonishin se réfère à une tradition qui remonte du 17ème siècle.
 Le Shonishin utilise une variété d'instruments inspirés des 9 aiguilles décrites dans le Zhen Jiu Da Cheng. 

Le Shonishin, est une méthode d’acupuncture japonaise sans puncture (pénétration de la peau), sans agressivité, manipulé par effleurement ou de très léger tapotement rythmique ou grattage. Cela a été mis au point au fil du temps avec un certain nombre d'outils spécialisés tels que le Teishin, une sorte de poinçon pour stimuler les points sans jamais percer la peau.

Shonishin n'est pas seulement une technique sécuritaire et efficace, mais avec de légères modifications, leurs bases peut être enseigné aux parents ou un adulte avec un minimum de bon sens pour poursuivre et consolider les résultats en consultation avec un traitement à domicile, ou même avec un peu plus de préparation, être en mesure de traiter de nombreux problèmes courants de l'enfance.


dimanche 4 janvier 2015

FU ZHONG-FU TONG


Cette maladie est aussi appelée « coliques spasmodiques intestinales ». C'est la douleur abdominale fonctionnelle la plus courante de toutes les douleurs abdominales aiguës de l'enfant.
Cette maladie a comme caractéristique particulière que la douleur apparaît soudainement, va et vient ; mais entre deux poussées de douleur, il n'y a en général pas de signes corporels anormaux.

L'ETIOLOGIE ET LA PATHOGENIE

Suivant les connaissances actuelles, l'attaque des spasmes intestinaux est principalement liée aux trois facteurs suivants :
  • L'attaque externe des pervers, comme le froid ou la chaleur estivale ;
  • Le dérèglement alimentaire, comme la consommation excessive d'aliments crus et froids ou simplement des repas trop copieux ou la prise exagérée d'aliments qui causent l'accumulation de qi (gaz) dans l'intestin ;
  • Les parasites.
Ces facteurs peuvent causer le manque temporaire de sang au niveau de la paroi intestinale ou l'irritation du parasympathique, de sorte que le muscle lisse de l'estomac et de l'intestin est contracté, ce qui cause la douleur. Quand cette contraction est forte et bloque la circulation dans l'estomac et l'intestin, il peut y avoir le vomissement en même temps que la douleur. Après un moment, le muscle lisse contracté peut retrouver son état normal et la douleur disparaît — c'est ce qu'on appelle l'intermittence entre les crises. Mais si les pathogènes ne sont pas éliminés, la douleur peut réapparaître.

En cas d'attaque externe des pervers, les pervers bloquent la surface et l'enfant peut présenter des frissons et de la fièvre ; mais quand les pervers sont retenus au niveau de l'estomac et de l'intestin et causent des contractions des vaisseaux, c'est la douleur. Quand l'enfant est atteint de la chaleur estivale perverse, la chaleur se noue dans l'estomac et l'intestin, de sorte que la transmission est perturbée et que le qi de l'entraille fu est obstruée, ce qui peut aussi causer la douleur.

Quand l'enfant mange trop d'aliments crus et froids, le yang du centre est lésé, de sorte que le froid contracte et que le qi stagne, ce qui cause la douleur ; quand l'enfant est trop nourri, l'estomac et l'intestin sont lésés et le transport et la transformation sont perturbés, de sorte que les aliments (ou le lait) s'accumulent, ce qui cause la distension et la douleur abdominale.
Les manifestations 
L'attaque soudaine d'une douleur intermittente chez un enfant qui est en général de bonne santé, mais sans signes corporels anormaux pendant la période d'intermittence - est la caractéristique principale de cette maladie.

La douleur abdominale peut durer quelques minutes ou quelques dizaines de minutes. Elle va et vient, avec des attaques répétitives pendant une durée de quelques dizaines de minutes ou quelques heures et la douleur peut ne plus revenir. Mais chez certains enfants, les attaques répétitives de douleur peuvent durer plusieurs jours. Le niveau de gravité et la localisation de la douleur varient d'un cas à l'autre. Dans les cas sérieux, l'enfant peut hurler de douleur, se rouler et se tordre le corps.
La circonstance la plus courante est la douleur violente autour du nombril, ce qui veut dire qu'il s'agit des spasmes de l'intestin grêle. Quand la douleur se trouve au niveau de la partie latérale inférieure (soit à droite, soit à gauche) de l'abdomen, il s'agit de spasmes du gros intestin. Chez certains enfants, la douleur est causée par des spasmes de l'estomac, ce qui n'appartient pas aux spasmes intestinaux. Mais comme le mécanisme et les symptômes sont similaires, on peut traiter de la même façon.

Chez les petits enfants qui ne savent pas encore parler, quand la crise de douleur arrive, on peut voir qu'ils pleurent soudainement sans raison apparente, avec le teint rouge, la pâleur autour des lèvres, la tension au niveau de l'abdomen, les poings serrés, les membres inférieurs repliés et ramenés vers l'abdomen et les pieds froids, et ces signes vont et viennent pendant quelques dizaines de minutes ou quelques heures. Dans la plupart des cas, la douleur s'arrête après une évacuation de selles, un vomissement ou des flatulences et le jing shen de l'enfant se rétablit manifestement. En cas d'attaque externe de pervers, il peut y avoir en même temps la fièvre, la toux, etc.

Pour le bébé qui pleurent beaucoup et pour qui les parents ou les médecins ont diagnostiqué des «coliques» on doit examiner attentivement la façon dont cela se manifeste. S'il y a beaucoup de pleurs, troubles du sommeil et qu’il est grincheux, c'est probablement une manifestation d’un « kanmushisho » (concept traditionnel servant à décrire un ensemble de troubles du comportement, voire d’hyperactivité) dont il faudra traiter comme pour un syndrome de vide de yin du Foie. Toutefois, si la douleur est accompagnée de ballonnements abdominaux et de modification dans l’aspect des selles (selles pâteuses), il est probablement préférable de traiter le bébé comme pour un syndrome de vide de Rate.

DIFFERENCIATION DES SYNDROMES ET MASSAGE XIAO TUINA

Les spasmes par le froid vide
Symptômes :
  • teint pâle,
  • selles claires,
  • miction claire,
  • douleur abdominale qui peut être soulagée par la palpation
Principes thérapeutiques : tonifier le vide, réchauffer l'abdomen, arrêter la douleur.

Traitement : shouyinyang,  Yiwofeng, FuYinyang, Dujiao, Duqi,Sanguan-300 fois,Liufu-100 fois, Pijing, Zusanli.

Les spasmes par la plénitude chaleur
Symptômes :
  • teint rouge
  • constipation,
  • miction foncée et difficile,
  • douleur abdominale aggravée par la palpation

Principes thérapeutiques : clarifier la chaleur, purger la plénitude, arrêter la douleur.

Traitement : Yiwofeng, Fentuifa Shouyinyang, Weilaogong, Sihengwen, Liufu-300 fois       Dujiao (10x),Tianshu, Sanguan-100 fois, Tianheshui, Guiwei, Zusanli, dispersion du Qijiegu. 



Auriculothérapie : gros intestin- triple réchauffeur- Shen Men- système neurovégétatif- abdomen.